JUMP

JUMP

A l’aide du IV-Booster JUMP, il est possible d’augmenter la valeur IV de la matière en fusion au niveau souhaité compte tenu du type de sollicitation,

Dans le réacteur JUMP, la matière fondue passe par plusieurs éléments en rotation lente si bien qu’il se forme un film polymère dont la surface est constamment régénérée. Le traitement effectué dans le réacteur est effectué sous vide, ce qui permet une extraction fiable du glycol et d’autres substances volatiles de la masse fondue.
Par le biais des paramètres de processus tels que le temps de séjour dans le réacteur, le vide appliqué, le degré de remplissage et la fréquence de rotation des éléments de malaxage et de mélange intégrés, il est possible d’influer sur la réaction de polycondensation au profit des produits. Grâce à la conception du JUMP, l’introduction d’oxygène est exclue, ce qui permet de neutraliser le jaunissement de la matière PET fondue. En outre, le polyréacteur JUMP offre une bonne accessibilité permettant un nettoyage et un démontage aisés.

Après avoir traversé un tronçon de stabilisation dans le réacteur, la masse fondue est directement dirigée dans le processus de production ou vers un process de granulation par le biais d’une pompe de décharge sous vide.

Comparé aux installations de polycondensation en phase solide (SSP – Solid State Polycondensation), le processus JUMP représente une alternative particulièrement rentable puisqu’elle évite de chauffer à nouveau la matière ce qui permet donc une économie d’énergie. Par ailleurs, la vitesse de réaction dans la phase fondue est nettement plus élevée qu’en phase solide, et cet aspect contribue également à optimiser la rentabilité. Le polyréacteur JUMP présente en outre d’importants avantages par rapport aux installations SSP conventionnelles, notamment un important grain de place grâce à sa structure compacte en surface et en hauteur.

Technical Data
PDF-Download (237 KB)